Archives pour la catégorie Conf’ Nationale

Bouclage des petits ruminants : le Conseil et le Parlement européen doivent s’engager !

une-282.jpg

Un nouveau règlement européen sur l’identification des petits ruminants est destiné à s’appliquer dès 2021. Ce texte prévoit des assouplissements importants, en particulier le remplacement de la boucle électronique par un tatouage pour les animaux adultes et par une unique boucle non-électronique pour les animaux de moins d’un an destinés à quitter directement l’élevage pour l’abattoir. C’est une avancée pour l’élevage paysan, tel que nous le pratiquons.

Lire la suite

Publicités

Sécheresse : l’action des pouvoirs publics doit être urgente et cohérente !

Malgré les innombrables alertes qu’il a reçues depuis le printemps, le ministre de l’agriculture a attendu le coeur de l’été pour annoncer des mesures pour aider les paysannes et paysans victimes de la sécheresse. Faute d’action politique en temps et en heure, nous nous retrouvons aujourd’hui dans une situation alarmante : un manque abyssal de fourrage, faisant suite à une année déjà critique qui a limité la constitution de stocks. Nombre d’éleveurs se retrouvent à devoir alimenter les animaux comme en hiver… alors que la disponibilité des fourrages est médiocre et que leurs prix flambent.

Lire la suite

Mercosur : la Confédération paysanne appelle le Parlement européen à ne pas ratifier

D-Zff3nW4AAtRRJ.png large

 

La Confédération paysanne appelle les député-es européen-nes à s’engager à ne pas ratifier l’accord de libre-échange conclu ce week-end à Bruxelles entre l’Union européenne et les pays du Mercosur. Elle s’oppose à cet accord UE / Mercosur, comme à tous les accords de libre-échange, qui est un symbole de la fuite en avant d’un système à l’export pourtant à bout de souffle dans le domaine agricole.

Il est inadmissible car il sacrifie l’agriculture et l’élevage sur l’autel d’un commerce cannibale et d’une course folle à la concurrence effrénée au détriment des paysan-nes, de la souveraineté et de la sécurité alimentaires mais aussi du climat, de la planète et des êtres humains. Lire la suite

Grêle : le gouvernement doit financer des aides pour gérer l’urgence et assurer l’avenir des producteurs-trices

L’état des lieux des dégâts causés par le violent orage de grêle dans la région AURA n’est même pas encore terminé qu’il nous oblige à regarder la réalité en face : des centaines de fermes ont été touchées, avec des pertes dépassant souvent 80 % des récoltes de fruits, légumes, fourrages, grandes cultures, vignes, PPAM, fleurs… Tous les secteurs sont touchés, y compris l’apiculture qui pâtira sévèrement de l’absence de fleurs de châtaigniers en Ardèche.

Au-delà de ces pertes de revenus déjà colossales, il est aujourd’hui impossible d’estimer l’impact de cet épisode de grêle sur la prolifération des maladies végétales dans les prochains mois et sur le retour en production des vergers et des vignobles l’année prochaine.

Lire la suite

Congé maternité : une avancée qui doit s’accompagner d’un accès privilégié au remplacement

Le droit à la maternité dans le monde agricole vient d’enregistrer une avancée importante avec la publication ce 16 juin d’un décret d’application de la loi de financement de la sécurité sociale 2019. Avec l’allongement de la durée du congé maternité de 2 à 8 semaines minimum, le droit des paysannes s’aligne enfin sur celui des salariées et les paysannes se voient ainsi mieux protégées pendant cette période où le travail peut être à risque. Lire la suite

Le Foncier est-il absent des priorités du gouvernement ?

Le Premier ministre s’est exprimé hier à l’Assemblée nationale lors d’un discours de politique générale fixant les priorités du gouvernent pour les prochains mois. Alors qu’un travail de concertation sur une future loi foncière est censé être mené cet été, aucune référence à cette loi dans ce discours où nombre de textes ont été annoncés jusqu’à la fin 2020 !
Lire la suite

Étiquetage de l’origine du miel : apiculteurs, paysan-nes et ONG lancent une pétition pour mettre fin à l’opacité

safe_image.php.jpg

Lien vers la pétition : https://mielinfrance.agirpourlenvironnement.org

La France importe 80% des miels qu’elle consomme (1). Certains pays d’origine pratiquant les prix les plus bas, à commencer par la Chine, sont souvent épinglés pour des fraudes comme l’ajout de sirop de sucres (2). Ces miels de qualité douteuse sont commercialisés à des prix extrêmement faibles, conduisant à tirer vers le bas les tarifs proposés par les négociants aux apiculteurs français.

A ce jour, la réglementation n’oblige pas les négociants de miels à renseigner les consommateurs sur l’origine des miels issus de mélange. Lire la suite

Serres chauffées : la bio doit permettre la relocalisation de la production et non son industrialisation

TUEGUdNbFyITfyY-800x450-noPad.jpg

Le chauffage des serres en hiver ne doit pas être autorisé en agriculture biologique, sauf production de plants et mise hors gel. La Confédération paysanne s’est déjà exprimée sur ce sujet lors de la réunion du Comité bio d’Interfel en quittant ce comité.

La Confédération paysanne soutient donc la pétition initiée par la FNAB. Il est primordial de s’attaquer aussi aux racines du problème car une industrialisation de la production de fruits et légumes n’est pas la réponse adéquate au besoin de relocalisation. Lire la suite